La motrice du train Ponte-Leccia-Calvi prend feu

J’ai pris le train entre Ponte-Leccia et Calvi le 17 juillet 2000. Voici ce qui est arrivé à ce même train six jours plus tard !

En juillet 2000, j’ai effectué une semaine de randonnée sur le GR20, avant de retourner à Calvi en train depuis Vizzavona. Cet article a été publié le 23 juillet 2000 dans Corse-Matin, à la suite d’un incident ferroviaire survenu près de Pietralba.

La motrice du train Ponte-Leccia-Calvi prend feu

Sur les 108 passagers on déplore un seul blessé

Les passagers du train assurant la liaison Ponte-Leccia-Calvi ont connu, hier en fin de matinée, à 6 km du village de Pietralba, un moment de grande émotion en voyant se propager à l’intérieur des wagons une épaisse fumée.

En fait, c’était la motrice de ce train qui, en rase campagne, a soudainement pris feu. Malgré la rapidité des chauffeurs et du chef de train qui ont utilisé leurs extincteurs pour éteindre les flammes, un début de panique s’est produit à l’intérieur des wagons qui contenaient 118 personnes. Certains passagers, se sentant en danger, se sont précipités hors du train. Mais, rapidement, après avoir donné l’alerte, les agents de la SNCF ont pu tous les regrouper dans un secteur hors de danger. Seul un jeune vacancier a été blessé en sautant du train (Note du webmaster : abruti, va !). Il souffrait d’une entorse à la cheville.
Les secours se sont rapidement rendus sur les lieux.

L’hélicoptère de la protection civile a emmené sur place un médecin, un officier du centre des pompiers et les pompiers de Ponte-Leccia, rejoints quelques minutes plus tard par ceux de l’île-Rousse, ont maîtrisé l’incendie et ont ainsi pu réconforter tous les passagers dont certains étaient assez choqués.
Le jeune blessé a été évacué par l’ambulance de Ponte Leccia sur le centre hospitalier de Bastia.
Tous les passagers ont été acheminés, en car, sur Calvi.
La motrice a été presque totalement détruite par l’incendie.
Une enquête a été ouverte par les gendarmes de Ponte Leccia pour déterminer l’origine exacte de cet incendie. Mais l’hypothèse d’un court-circuit est privilégiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*