Ivresse

Un p’tit poème, une inspiration qui me ressemble…

Ivresse

Ivre de liberté, je refuse les chaînes
Je ne puis accepter de faire ce qui me gêne
J’ai déjà peu de temps pour les choses que j’aime…
Alors je me contente d’être où mon coeur m’entraîne

Ivre de folle jeunesse, je veux rester enfant
Rejoindre mes idoles Petit Prince, Peter Pan
Et puis me ressourcer auprès de mômes jouant
Qui me raconteront leurs rêves de géants

Ivre de vie enfin, je vais vivre follement
Je veux me passionner pour le monde et les gens
Et j’ai envie d’aimer, de chanter tout le temps…
C’est bon la certitude de se savoir vivant !

… Celui qui vit dans ce monde
sans ivresse permanente
n’a pas de vie.

Cyril – septembre 1998

Ce poème  est né au cours d’un atelier d’écriture de type « marché aux poèmes » lors d’une matinée de formation d’enseignant à l’IUFM de Lyon, un jour de septembre 1998… L’objectif était de nous faire baigner dans un « bain de poésie », nous avons plongé dans des recueils pour piocher des vers, des mots, des phrases, des expressions… afin de parvenir à une création personnelle, qui pouvait être un simple assemblage des trouvailles du marché.

Je n’ai gardé de tout mon marché qu’une seule phrase, celle qui conclut le poème. Je ne sais même pas qui en est l’auteur, mais elle aura eu le mérite de sacrément m’inspirer ! J’ai mis dans cette création toute ma sensibilité, toute ma joie de vivre et toute mon envie d’être heureux. Et je me reconnais encore aujourd’hui dans ces vers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*